hello@kamermoov.com
dimanche, novembre 29, 2020
KAMERTech

Le jeune ingénieur camerounais Pelkins Mbacham Ajanoh bouleverse la hiérarchie aux USA !

Le jeune ingénieur camerounais Pelkins Mbacham Ajanoh fait partie des dix étudiants du MIT, et des 20 étudiants d’autres universités, lauréats 2020 des bourses Paul et Daisy Soros 2020 pour les nouveaux américains. La bourse de 90 000 Usd, fondée sur le mérite, finance des études supérieures pour des immigrants exceptionnels et des enfants d’immigrants.

Diplômé du MIT en 2018 avec un BS en génie mécanique, la bourse Soros financera ses études supérieures à l’université Harvard,où il obtiendra à la fois un MBA et un Master en ingénierie et sciences appliquées à la Harvard John A. Paulson School of Engineering and Applied Sciences.

Pelkins Mbacham Ajanoh est né à Limbé, une ville balnéaire de la région du sud-ouest du Cameroun. Il a perdu son père à l’âge de 13 ans, et sa mère a ensuite immigré aux États-Unis pour soutenir financièrement ses enfants. Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires et obtenu la meilleure note à l’examen national du Cameroun, Pelkins Ajanoh a rejoint sa mère au Texas.

Pelkins Ajanoh s’est alors inscrit au Tarrant County College de la région de Fort Worth. S’appuyant sur la solide formation qu’il a reçue au Cameroun, il a reçu un diplôme de sciences associées avec la plus haute distinction et a obtenu une bourse de transfert de Phi Theta Kappa. La Phi Theta Kappa, la société internationale d’honneur des collèges et des programmes universitaires de deux ans, en particulier les collèges d’État et les collèges communautaires.

Pelkins Ajanoh est alors parti étudier à l’université du Texas à Arlington pour terminer son diplôme de quatre ans. Mais, après avoir pris connaissance de la facile politique d’admission du MIT, il a postulé au MIT et a été accepté comme étudiant en transfert. Il y a ainsi obtenu un baccalauréat en génie mécanique, spécialisé en robotique.

«Lorsque je suis arrivé au MIT, en raison de mes origines et de certains problèmes que ma famille et moi-même avons connus, j’avais un fort désir de voir ce que je pouvais faire pour que les autres aient également des opportunités. L’opportunité ne devrait pas être fonction de l’endroit où vous avez grandi ou de votre situation familiale. Je me sentais obligé de faire quelque chose parce que j’avais eu beaucoup de chance», a déclaré Pelkins Ajanoh au journal de la Harvard John A. Paulson School of Engineering and Applied Sciences.

Ainsi, au MIT, Pelkins Ajanoh a fondé CassVita, une agro-industrie qui transforme le manioc en farine de longue conservation. CassVita bénéficie à plus de 300 agriculteurs au Cameroun et ses produits sont vendus dans plus de 30 supermarchés localement et internationalement.

Par ailleurs, Pelkins Ajanoh justifie deux ans d’expérience dans l’utilisation de l’intelligence artificielle. Il a été stagiaire en apprentissage automatique à Électricité de France (EDF) à Paris, ingénieur automobile autonome chez General Motors, où il a breveté une nouvelle technologie pour l’étalonnage des radars pour véhicules autonomes et a aussi été gestionnaire de programme chez Microsoft.

Ainsi, quand il était, stagiaire en conduite autonome chez General Motors,la nouvelle technologie d’étalonnage radar pour les voitures autonomes qu’il a brevetée a permis de réduire le temps d’étalonnage, le faisant passer de 8 heures à moins de 10 minutes, permettant ainsi  à GM d’économiser des millions de dollars. Chez Microsoft, il a optimisé Microsoft Azure pour améliorer la sécurité et l’expérience d’authentification pour les utilisateurs de Microsoft Advertising. Microsoft Azure est la plate-forme applicative en nuage de Microsoft. Son nom évoque le « cloud computing », ou informatique en nuage.

Comme chercheur en apprentissage automatique à EDF à Paris, il a fait des recherches sur la relation entre la vitesse et l’orientation du vent et les défauts du réseau électrique. Il a fait des recommandations pour la prévision des cas de défauts dans le réseau électrique français en utilisant les données de vitesse et d’orientation du vent.

En 2019, avec trois autres étudiants du MIT, Pelkins Ajanoh a été invité au Maroc par l’OCP (Office Chérifien des Phosphates) pour explorer les possibilités de collaboration avec CassVita. OCP est un acteur majeur de l’industrie chimique et un important exportateur de phosphates, d’acide phosphorique et d’engrais phosphatés.

Au MIT, Pelkins Ajanoh a également été président de l’association des étudiants africains. Il a remporté plusieurs prix, dont le premier prix du concours international de robotique douce, le prix Albert G. Hill de l’université Harvard, pour avoir inventé une nouvelle approche pour l’intégration de circuits élastiques imprimés dans des appareils robotiques souples. Il a aussi remporté le prix Suzanne Berger pour les futurs leaders mondiaux.

Pelkins Ajanoh est également le co-fondateur de « The Africa Learning Circle » (ALC), de le département de l’innovation et de l’entrepreneuriat de l’association des étudiants africains du MIT,consacré à entrepreneuriat. L’ALC compte trois sociétés / organisations opérant au Cameroun, au Nigeria, aux États-Unis et au Ghana.

Pelkins Ajanoh souhaite tirer parti de l’innovation technologique pour créer durablement des opportunités économiques à l’échelle mondiale.

Leave a Response