Tata Menthong : « Je came au mboa mbriss avec mes potos de la wataral »

0

Le tara de la Wataral, Tata Menthong nous a entretenu from la Suisse où il réside désormais ; ce dernier, en pleine promotion de son tout récent projet Dance Baby, nous tell qu’il came bientôt au mboa pour njoka et passer du bon temps avec ses panchos.

Où te caches-tu depuis noooon mbom?

Salut tara ; salut à tous les mbras du mboa. Pour ceux qui ne me lang que maintenant, on me call Tata Menthong alias Don Dada de from. From que je suis quitté du bled J´ai piol 5 ans en Italie et j´ai bolè par falla mes repères en Suisse ou je suis actuellement et je do ma zic easy.

Pourquoi tant de silence ?

Le silence était dû au waaaar qu´un mouna du ghetto comme moi, devait affronter quand il reach en mbeng donc ce n´était pas le lait. Il fallait fane mes repères ici, j´ai beaucoup Sofa et ça m’a permis aussi de grandir mentalement et murir mon style : le Ngokoma.

Yaaaah, gars ! Et c’est à cause de ça que tu ne pouvais plus faire signe à tes bros ?

Oui bro ; de from que je suis reach en Europe j´ai trop sofa pour me cadrer, ce n´était pas facile. J´ai même lep la musique à un moment donné car j´ai rencontré pas mal d´ennuis en Italie ou je piolais.  Bro j´ai tout nyè la-bas, les ghetto etc… mais God est big, today all est bolè j´ai fala mes repères et j´ai su djoum doucement ; aujourd´hui je peux tell que j´ai pu inta la société, et maintenant je cherche juste à asseoir ma notoriété.

Et c’est ton grand retour que tu signe conséquemment avec un new maxi single « DANCE BABY »; pourquoi tu veux seulement do chek les BABY ?

J´ai voulu simplement faire plaisir aux nga (baby) parce qu’elles sont all pour nous ; la nga est la vie, elle représente aussi la famille, l´amour, la joie etc… mais quand on look out, on nye que la nga en 2015 n´a pas encore la liberté totale de s´exprimer alors qu´il est temps de leur guibam l´honneur qu’elles méritent. Les times ont chenge et today la nga est beaucoup plus éveillée donc il faut bien qu´il y ait des voix pour elles sinon ça ne va jamais changer. Mais dans le morceau Dance Baby j´ai voulu juste inviter les nga de tout le monde entier à oublier leurs soucis et à kem njoka et kossa and a me, au rythme ngokoma.

 Bro dis-nous vite ; tu came quand ô mboa non? Nous on wait toujours hein…

Je compte came en décembre si all go top et je compte organiser un big show à Yaoundé et à Douala où toutes seront invitées à njoka and a Ngokoma vibe de Don Dada donc c´est pour très bientôt mon arrivée.

En dehors de la zic, tu fais dans quoi actuellement ?

Now je do seulement la music ; je wok beaucoup en stud et je prépare l´album N°2 de Tata Menthong mais je game aussi au Football ici en 4ème division au SC Wipkingen suisse juste pour garder la forme.

Bro, dans tes news sons là, c’est comme-ci tu as lep le ngokoma style… Bref, il y a quelques jours, DJ Bilik a organisé une séance d’écoute de ta nouvelle bombe, et tous tes potes de la wataral étaient came. Ils ont même chek sur le son de l’heure « DANCE BABY ». Alors quel message as-tu pour eux ?

La ngokoma vibe music est un style qui est composer du français, anglais pidjin, et dialectes, du pays ; c´est sur ça que je surfe toujours bro. Mais de temps en temps je peux élargir encore, ça dépend de ma connaissance car la ngokoma c´est la vérité sur ce que je vis et la vérité est égale à ngokoma donc si je rajoute un plus dans mon style c´est juste parce que j´ai learn quelque chose de plus. Pour revenir au message à mes potos de la wataral, j´envoie un super big up mes brothers faut garder la tête haute et continuez de bosser dans le droit chemin. Le bout du tunnel est pour bientôt on va mbriss les do ensemble quand je kem et on va mimba les Don car nous sommes en réalité des big Don ; God bless !

On a vu que c’est ton big DJ Bilik qui gere tes ways ô bled, alors quelle relation gardes-tu avec lui?

DeeJay Bilik et moi avons beaucoup do ensemble ; nous avons eu notre Sofa et notre mbriss ensemble mais on a toujours garder le rythme et nous sommes toujours restés ensemble pour le yah mo de notre biz et en plus, Bilik pour moi c´est un homme bien qui ne think pas qu’à lui, il thing aussi aux autres et à leur bien ensuite. Je peux dire qu´il a une grande passion pour la musique et la culture kamer vu qu´il s´est beaucoup sacrifié pour nous produire et malgré qu´il a des responsabilités il continue à dénicher et produire des talents au mboa. Voilà pourquoi je le respecte, j´aime travailler avec lui et actuellement il me fait l’honneur de me manager, c’est un bon wokeur.

Tu es go du label (zomloa recordz) from 8 ans, aujourd’hui quel lien gardes-tu avec tes anciens compères ?

C´est pas facile de fane mes cotas sur le net ; j´ai biggin à les nyè ça fait très peu, cependant j´échange quand-même avec quelques potos de temps en temps et on n’a pas mal de mbindi projets entre nous qu´on va try d’organiser très bientôt. Merci de tout cœur à tous mes fans et merci aux lecteurs de Kamermoov.

Par Dariche Nehdi

Commentaires

comments

NO COMMENTS

Leave a Reply