hello@kamermoov.com
mardi, mars 31, 2020
FeaturedTech

5 bonnes raisons de quitter facebook

Allez, soyez honnêtes, combien de fois avez-vous déjà menacé de fermer votre compte Facebook? Au fur et à mesure que le réseau social prend de l’envergure, il semble devenir de plus en plus insupportable. Trop de publicités, trop de photos d’échographies, trop de news sur Miley CYRUS… Assez!
Alors pour vous aidez à franchir le cap, voici 5 bonnes raisons de fermer votre compte Facebook!

1 – Facebook ne respecte pas votre vie privée

Alors que les révélations de Edward Snowden ont fini de donner raisons à ceux qui soutiennent que les Etats surveillent minutieusement leurs citoyens sur la toile, imaginez un peu que ces informations tombent dans des mains de personnes ayant des objectifs moins nobles que ceux du jeune américain?
Imaginez qu’un hacker trouve une technique permettant à n’importe qui de lire les messages privés qui sont envoyés par le milliards d’utilisateurs du réseau Facebook et qu’il la partage? Dans quelle situation vous retrouverez-vous?

Le plus effrayant est que le réseau social de Mark Zuckerberg a déjà prouvé qu’il n’était pas très fiable sur la question de la sécurité. Des failles ont, en effet, déjà permis à des hackers d’aller jusqu’à poster des messages sur le mur du créateur de la plateforme lui-même, sans sa permission. Combien de temps leur faudra-t-il pour mettre vos échanges à jour?

Quitter le réseau vous assurera au moins de pouvoir prendre une place de spectateur lorsque cela arrivera…

2 – Facebook est néfaste pour les relations sociales

Facebook est un animal étrange. Il réunit ses utilisateurs tout en les éloignant. La facilité qu’il y a d’envoyer un message à des amis, a tendance à éliminer le besoin que l’on ressent de se rencontrer physiquement. Vous rappelez-vous de la dernière fois que vous avez partage un fou rire IRL (In Real Life) avec Mamadou ou Amina? Non? Blame it on the Facebook…

3 – Facebook est un gouffre pour la productivité

Facebook, c’est bien connu, est la capitale de la procrastination. Lorsque vous vous retrouvez entre les 4 murs du réseau social, vous ne voyez pas les heures passer. Cela a emmené plusieurs entreprises à bloquer l’accès au réseau social durant les heures de travail.

Récemment, en célébration des 10 ans de Facebook, le magazine Time a développé une solution estimant le temps que vous avez “perdu” sur le réseau bleu. Jetez-y un œil, c’est édifiant: http://time.com/6107/how-much-time-have-you-wasted-on-facebook/

En désactivant votre compte, vous devriez vous sentir beaucoup plus fertile!

4 – Facebook est une drogue

Fin 2012, une étude très sérieuse de l’université de Chicago a montré que le réseau social est plus addictif que le sexe, l’alcool et la cigarette. L’enquête a été réalisée auprès de sujets ayant entre 18 et 85 ans. Durant celle-ci, chaque participant devait avertir l’université dès lors qu’une envie de se rendre sur Facebook se faisait ressentir. Même chose quand l’envie de sexe, de consommation d’alcool ou de tabac pointait le bout de son nez de manière irrésistible.

Ailleurs, c’est le docteur américain Keith Ablow qui assure que les données que nous avons aujourd’hui devraient suffire à imposer l’intégration sur la page d’accueil d’un avertissement prévenant les utilisateurs de Facebook du risque qu’ils encourent en utilisant le réseau social. Comme sur les paquets de cigarette…

5 – Facebook c’est dangereux pour le boulot

Qui n’a jamais entendu parler du mec qui, après une journée difficile est rentré à la maison avant de poster que son patron:”était plus con qu’un poisson rouge”, oubliant que son chef faisait partie de ses contacts? C’est qui le poisson rouge après?

Des statistiques ont en outre démontré que plus de 70% des employeurs européens vérifiaient les comptes Facebook des personnes qu’ils allaient embaucher. Même si ces statistiques sont rares sur le continent africain, il est presque sûr que les recruteurs ici n’hésitent pas non plus à y jeter un œil furtif pour savoir s’ils s’apprêtent à embaucher un fêtard ou un intégriste religieux.

Pour éviter de vous faire étiqueter, souvent à tort, ne serait-il pas plus pratique de dire au revoir à Mark Zuckerberg?

Alors? Avez-vous décidé de quitter Facebook? Donnez-nous vos avis en commentaire, qu’on en discute.

Leave a Response