hello@kamermoov.com
dimanche, novembre 29, 2020
Zik'

Pretty Yende, nouveau diamant de l’Opéra !

Portraits of Pretty Yende for Sony Classic

Un opéra est une œuvre musicale et théâtrale pour un orchestre et des chanteurs, bâtie sur un livret qui met en scène des personnages et leur histoire, où les rôles sont chantés. L’opéra est l’une des formes de l’art lyrique du théâtre musical occidental. Mais la chanteuse sud-africaine (Soprano), surnomée le « nouveau diamant de l’opéra », a récemment fait un triomphe à l’Opéra de Paris, en interprétant le rôle de « Manon » de Jules Massenet, lors de la célébration du 40ème anniversaire de l’Association pour le Rayonnement de l’Opéra de Paris, en présence de prestigieux invités.

Pretty Yende est l’une des rares chanteuses d’opéra noirs à avoir interprété des rôles principaux à l’Opéra de Paris, au Metropolitan Opera de New York, au Royal Opera House de Londres ainsi qu’à La Scala de Milan, en Italie. Elle est aujourd’hui l’une des stars les plus brillantes du monde de la musique classique.

Depuis qu’elle a fait ses débuts d’opéra professionnel au Théâtre national letton de Riga en tant que Micaela dans « Carmen », Pretty Yende a presté dans presque tous les grands théâtres du monde, y compris le Royal Opera House, Covent Garden, l’Opéra National de Paris, le Metropolitan Opera, Teatro alla Scala à Milan, Deutsche Oper Berlin, Staatsoper Berlin, Bayerische Staatsoper à Munich, Opernhaus Zürich et Gran Teatre del Liceu à Barcelone.

Née le 6 mars 1985 à Piet Retief (Mpumalanga),une petite ville industrielle d’Afrique du Sud, Pretty Yende, qui se destinait à devenir comptable, s’est passionnée pour l’opéra « un peu par hasard ». A l’âge de 16 ans, elle a eu son premier contact avec l’art lyrique via la télévision, en écoutant un air de « Lakmé » (opéra en trois actes de Léo Delibes) dans une publicité pour British Airways. Elle a ainsi décidé de poursuivre cette passion et chante désormais sur les plus grandes scènes du monde.

À l’âge de 16 ans, elle a remporte une compétition locale qui lui a permis de passer une audition au South African College of Music de Cape Town, où elle a obtenu son premier diplôme. Elle y a étudié avec Virginia Davids, la première femme noire à s’être produite sur la scène lyrique sud-africaine durant l’apartheid. Par la suite, sa performance très remarquée à la compétition internationale Hans Gabor Belvedere à Vienne en 2009, lui permet de remporter le Premier prix dans toutes les catégories « Opéra » et « Opérette », devenant ainsi la première artiste dans l’histoire de ce Concours à réaliser cet exploit.

Cette performance lui ouvre les portes de l’Academia Teatro alla Scala de Milan, d’où elle sort diplômée en 2011. Elle a fait ses débuts avec le groupe de l’académie de Milan en 2010, dans le rôle de Berenice dans « L’Occasione fa il Ladro » de Rossini. En 2011, elle a remporté le Concours Operalia Placido Domingo, en même temps qu’elle reçoit son diplôme. En janvier 2013, elle fait ses débuts au Metropolitan Opera de New York (la Comtesse Adèle du Comte Ory aux côtés de Juan Diego Florez) et au Theater an der Wien dans le même rôle.

Le 10 décembre 2019 à Cape Town, Pretty Yende a reçu l’Ordine Stella d’Italia (OSI) pour son travail dans l’établissement de relations extraordinaires entre l’Italie et d’autres pays, devenant ainsi la plus jeune sud-africaine à avoir jamais reçu cette distinction.

Elle a fait ses débuts à l’Opéra national de Paris dans Le Barbier de Séville en 2016. Récipiendaire de nombreux prix à travers le monde, Pretty Yende a presté en Suisse, en Espagne, en Autriche, à Johannesburg, en Afrique du Sud, en Allemagne, en Italie et aux Pays-Bas.

En 2016, elle a sorti son premier album «A Journey» pour Sony Classical. Elle a également réalisé un deuxième album solo intitulé « Dreams ».

 

 

Leave a Response