hello@kamermoov.com
vendredi, octobre 23, 2020
BuzzEuye !Featured

La Comédienne Jeanne Mbenti alias Eyenga délivre un message fort à l’occasion de son anniversaire et sa grossesse

💬 »Le miracle. Le bonheur… avoir un an de plus et porter en soi une vie… voilà ce qui a déterminé  mes un an de plus. Je n’ai pas encore dit merci à tous ceux qui m’ont souhaité tous leurs vœux les plus sincères pour mon anniversaire…j etais encore sur mon nuage de futur maman…au seuil de mes 40 ans c etait devenu un rêve un désir une envie et surtout l espoir de donner une vie comme l a fait ma mère en me mettant au monde.. il fallait bien qu elle soit grande mere un jour… 39 piges on dit toujours qu’il ya pas d’espoir à cet âge là de procréer… ayant vécu une GEU  la peur t envahit et tu te dis: je suis foutue… mais le miracle divin est beaucoup plus fort que tout..

à toutes ces femmes qui ont perdu espoir, à toutes ces femmes dont les foyers sont brisés, à toutes ces femmes qui ont des pb de conception à cause des fibromes myomes  etc..je voudrais vous dire que tant que vous avez du souffle ne perdez pas espoir… je souhaite ce moment à toutes les femmes.  C est magique…le seul moment de moment ta vie où tu doutes de tes capacités  à devenir mère..peu importe les réponses nous le valons bien.. les hommes là arrêtez de rester dans les  bars quand vos femmes sont en travail dans les hôpitaux… venez aussi pousser dzi ben..ce n’est pas la brouette on sait mais venez  pousser… merci beaucoup pour vos voeux à toutes et tous.

Jeanne MBENTI, celle qu´on appelle aussi Norma est révélée au grand public en 2012 par son rôle d´actrice principale dans le film à succès « Le Blanc d´Eyenga » de Thierry NTAMACK. Et pourtant la carrière de cette jeune femme charmante et naturelle qui sait si bien entrer dans la peau des personnages qu´elle incarne a démarré en 1999 à la maison des jeunes et de la culture de Douala par une formation en danse traditionnelle et contemporaine. Elle va vite intégrer en 2OO1 l´atelier de  musique et  enchaîne avec les arts de la scène en 2002.

Son engouement et son dévouement pour les arts n’échappent pas aux regards des experts. Tout d’abord, elle est distribuée dans le spectacle à succès « Les petites histoires » de Roland FICHET (avec la mise en scène de la française Monique LUCAS et de Dovie KENDO) qui fait la tournée des centres culturels et alliances français du Cameroun en 2005. Ensuite, elle jouera en 2004 dans « La fille du baobab » (texte et mise en scène de Dovie KENDO). Jeanne s´envole pour un festival à Kinshasa en République démocratique du Congo. De plus en plus, sa capacité scénique éblouit  l’incontournable  metteur en scène, Martin AMBARA, qui lui propose un rôle dans son spectacle « Roméo et Juliette … Assez » qui se déroule à Ouagadougou au Burkina Faso pendant le festival les Recréatrales en 2006.  Au regard de ses compétences grandissantes, elle est consacrée meilleure comédienne par le prix Jeanne ABANDA, avec le spectacle « Le jeu de la vengeance » de Essono TSIMI (mise en scène par Emery NOUDJIEP).

Elle va également remporter le prix du meilleur spectacle avec le spectacle « Kaba Ngondo » (texte et mise en scène de Jonas EMBOM) qui fait aussi la tournée nationale des centres culturels et alliances français du Cameroun en 2008. En 2007, elle est sollicitée  par Katrin BOSKOVITZ de la compagnie ABC de Mantes-la-Jolie en France pour une lecture spectacle à la maison de la poésie. Depuis, elle exprime son talent sur les plateaux nationaux et internationaux. De plus en plus convoitée par les ténors de la comédie, Jeanne, alias Norma est sollicitée en 2011 par Valéry NDONGO pour rejoindre son Africa stand. Un terrain jusque là nouveau pour elle.

Sur le plan cinématographique, Norma fait ses débuts devant les caméras  sur le Sitcom « Retrouvailles bar de chez nous » du réalisateur Vincent NDOUMBÈ en 2007. Avec « Le Blanc d’Eyenga » (2012), alors film à succès de Thierry NTAMACK, elle joue le rôle principal dans son premier long métrage. En 2013, elle crée son premier spectacle « Mono au Congo Brazzaville »,  avec la mise en scène du congolais Abdon Fortuné KHOUMBA. Soucieuse de porter les projets artistiques dans le cadre cinématographique et théâtral, elle crée, la même année, l’association culturelle AFIRI. AFIRI qui signifie « espoir ».

Sans oublié la SÉRIE : “TSINI ET BABA”  la sitcom qui est désormais diffusé sur les antennes de la CRTV tous les Dimanches à partir de 16h30.

Ibrahim Makombe

Leave a Response