hello@kamermoov.com
jeudi, décembre 12, 2019
On Djoss

Ramzy Stéphane : « DJ Arafat avait ses chinois, Nyangono du sud à ses Japonais et moi Le Mugabe je veux avoir mes Katangais…»

Rappeur à ses débuts, artiste tout court aujourd’hui, Ramzy Stéphane alias Mugabe revient avec un single «fumant ». « Mendim me zong » est le titre de ce chef d’œuvre qu’il a invité en featuring « sa grand sœur » Majoie Ayi. Le président des Katangais nous a reçu chez lui, le temps de cet entretien.

Bonjour Ramzy Stéphane, merci d’accorder cette interview à culturebene, en quelques mots, pouvez-vous vous représenter à nos internautes ?

Bonjour je suis Ramzy Stéphane AKA « Le Mugabe » artiste musicien,  rappeur originaire de la région du centre Cameroun précisément à Ayos dans le département du Nyong et Mfoumou par Akonolinga

Comment êtes-vous arrivé dans la musique, parlez-moi de vos débuts…

J’entre dans le monde de la musique au début des années 2000 précisément en 2003 par amour du rap. J’étais à cette époque fan de Mc-Solaar et d’un voisin du quartier du célèbre rappeur de l’époque au Cameroun du nom de RASYN que j’allais écouter tous les soirs après les cours en freestyle, puis il y avait le groupe Ak Sang Grave qui traînait également avec Rasyn et c’est ainsi que je commence à kiffer le rap, le hip-hop en général. Alors, j’ai commencé à écrire quelques petites phrases et balancer quelques rimes puis par la suite le flow a produit son effet sur le jeune Ramzy à cette époque directement j’ai créé un crew le PPS  (peura possy) avec un frère du quartier briqueterie. J’ai sorti mon premier single solo « repose en paix » en hommage à ma défunte mère parti très tôt puis un second avec mon groupe intitulé « rêve d’un monde ».

Vous avez commis un single « Mendim me zong » featuring Majoie Ayi, en quelques mots, présentez-moi l’opus…

Le single « Mendim Me Zong » en featuring avec la grande sœur Majoie Ayi est juste le résultat d’un long et dur travail associé à mon indépendance musicale, j’aime faire des recherches et m’essayer sur plusieurs registres musicaux, j’ai voulu aborder un thème très profond sur les mots qui minent notre société au quotidien en fusionnant le pur bikutsi de chez nous avec une mélodie et une ambiance hip-hip ce qui a produit cette fusion bikutsi hardcore.

 

Pourquoi avoir choisi Majoie plus tôt qu’une autre artiste ? comment s’est faite votre rencontre ?

Si j’ai choisi Majoie c’est d’abord pour réaliser mon rêve de petit garçon débutant dans la musique au quartier et qui avait une énorme admiration pour cette grande sœur à la plume très mature et une voix à nulle autre pareille. C’était mon rêve quoi que rappeur je voulais absolument partager et échanger une expérience musicale avec Majoie. Avec d’autres artistes je ferai des collaborations ça c’est sûr mais surtout ça dépendra aussi des thématiques, des cibles et objectifs visés, selon la qualité du public à conquérir.

Comment a été l’ambiance dans le studio et sur le plateau de tournage ?

Majoie est une artiste professionnelle… donc pour l’ambiance au studio c’était super cool seulement je veux dire une fois de plus merci à cette grande sœur qui m’a vraiment tendu la main dans ce projet. Rendez-vous compte Majoie est venue au studio sortant direct d’un lit d’hôpital juste pour faire cette chanson, vous imaginez l’honneur qu’elle me fait ? Pendant le tournage du clip également. Très belle ambiance, on s’est vraiment donnés à fond afin de livrer un Mendim Me Zong aussi succulent tel que vous le trouver en ce moment, voilà.

Après ce single, un album en gestation ?

Évidemment Mendim Me Zong annonce un printemps musical façon Ramzy Stéphane aka le Mugabe.

Depuis la sortie de ce single, comment a-t-il été accueilli par les mélomanes ?

Bon je dirais tout simplement que le bébé vient à peine de voir le jour maintenant avec le coup de main et le soutien de tout un chacun dans le  show bizz 237, je suis très confiant et sur de moi que non seulement vous allez danser, vous allez capter le message et surtout vous en aurez pleins la calebasse Mendim Me Zong.

C’est quoi Votre actualité ?

Bien Mendim Me Zong,  est dehors. L’actualité pour le moment ne tourne qu’autour de la promotion, à fin que vous soyez tous servis et mon objectif est de nationaliser mes fans à l’appartenance « Kantagaise » vous savez Dj Arafat avait ses chinois, Nyangono du sud à ses Japonais et moi Le Mugabe Ramzy Stéphane je veux avoir mes Katangais (rire).

Quelle image avez-vous de la musique camerounaise ?

Vous savez la musique Camerounaise grandit au fil du temps, surtout celle dite urbaine… il y a des bosseurs et le résultat est immédiat bien-sûr, il y a toujours des jongleurs ceux que moi perso je qualifie d’artistes à buzz ou des tricheurs.

Votre top 5 des meilleurs artistes camerounais ?

Ma liste sera plus longue que les 5  parce que franchement ça boss dur et mes frères et sœurs, mes pères et mères artistes donnent vraiment le meilleur donc je préfère quand même confirmer à mes Katangais j’occupe les 5 premières places demandées, mais tous les autres sont aussi bien meilleurs. Merci…

Laisser un commentaire

Ne manque plus aucun wé !

Laisse ton adresse e-mail pour recevoir les meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...