hello@kamermoov.com
dimanche, novembre 17, 2019
On Djoss

Mink’s : « j’ai chanté ‘Officialisé’, pour sensibiliser les gars et les encourager à mettre fin au célibat…»

Il est considéré comme l’une des valeurs sûres de la musique 237 , avec son style exquis et sa puissance phénoménale , Mink’s a élu domicile dans les cœurs de plusieurs fans .En pleine promotion de sa chanson «Officialisé », l’auteur du titre à succès « le gars-là est laid  » a bien voulu répondre à nos questions , en compagnie des membres du Réseau des Journalistes Culturels du Cameroun  .

Bonsoir Mink’s et merci de répondre à nos questions

Merci, c’est un honneur pour moi.

Qu’est ce qui justifie, la chanson  » Officialisé « 

Parceque je voudrais encourager mes jeunes frères à officialiser leurs relations, pour moi le « viens on reste » n’est pas une bonne chose à travers » Officialisé », j’aimerais que les gars partent verser la dot et pourquoi pas le mariage. Je constate que certains gars préfèrent s’amuser avec les filles du dehors alors qu’ils ont leurs  copines  qui les aiment de vrai, en résumé que les gars cessent de jouer avec le cœur de leurs go et d’officialiser.

Mink’s cherche-t-il à officialiser sa relation ?

Pour le moment, pas encore, je me base sur mon quotidien, sur ce que je vois, c’est pour cela que j’ai chanté « Officialisé  « , pour sensibiliser les gars et les encourager à mettre fin au célibat.

Et qu’est ce qui pourrait t’impressionner sur une femme pour que tu puisses l’officialiser?

A la base, je veux une fille qui répond à mes critères,  ce n’est pas l’habit qui fait le moine, il faut t’approcher de la personne, il faut la fréquenter pour la juger. Parceque moi je suis un gars dur de caractère, il faudrait que je  trouve une femme qui puisse recadrer ça.

Pour Mink’s, quels sont les critères de la femme parfaite ?

C’est au feeling (rires), ça dépend de tout un chacun, pour moi elle doit savoir m’écouter, aimer mes qualités et mes défauts, simple et ouverte d’esprit. Bref, il y’a beaucoup de paramètres qui entrent en jeu. Ça ce sont les principaux points, c’est au fur et à mesure que l’on va se découvrir.

On peut présumer que Mink’s peut-il épouser une femme star comme lui ?

C’est un être humain comme tout le monde rien est impossible.

Mink’s, on sait déjà, vous êtes une star incontestée du rap camerounais, mais plusieurs personnes vous ont découvert grâce au son « Mimbayeur » featuring Blanche Bailly. Dans le clip,  vous  vous embrassez, lors du tournage du clip, est ce que Mink’s a pu maîtriser ses émotions quand on sait que ce n’est pas facile d’embrasser Blanche ?

Est-ce que moi-même je suis un gars facile ( rires ), avec Blanche c’était professionnel, elle m’a contacté par le biais de mon manager, nous sommes entrés en contact, elle m’a fait part de son projet, elle m’a expliqué dans les détails notamment les fameuses scènes de baiser et autres. Et moi je me suis dit pourquoi pas, parceque les camerounais aiment les choses comme ça et je me suis dit pourquoi pas. On a commencé à écrire, elle m’a envoyé sa partie, j’ai écouté et moi-même j’ai rédigé mon couplet. On a enregistré le son, au moment de tourner le clip, on a fait ce qu’on s’est dit et voilà ça été un plus pour nous deux.

Après la sortie du clip, certaines informations faisaient savoir que vous avez eu des problèmes avec votre petite amie, est-ce vrai ?

Oui c’est vrai qu’on a eu des petits soucis, mais on avait déjà des problèmes en amont. Puisqu’elle savait déjà que je suis un artiste, des scènes comme ça  pouvaient arriver n’ importe quel moment, elle le savait. Le véritable problème n’était pas la scène du baiser, on a discuté, on s’est séparé, elle a pris son chemin, moi aussi j’ai pris le mien. Je lui souhaite beaucoup de bonheur et moi je continue ma petite carrière.

Pourquoi avez-vous adopté ce style de rap qui épouse le jargon camfranglais ?

C’est un choix pour moi, parcequ’au  début je faisais le  rap style français, ce sont mes proches qui m’ont conseillé en me disant que ce je fais est bon, mais il faudrait que je  fasse  un rap où les camerounais vont se reconnaitre, j’ai donc fait une introspection, j’ai adopté ce style en sortant la chanson « Panthère  » ça m’a permis de véritablement faire le tour du Cameroun et depuis 2013 c’est ma marque de fabrique.

En dehors de la musique quelle est l’autre passion de Mink’s, la cuisine par exemple ?

Il faut le préciser déjà, moi je ne sais pas cuisiner, les gens me trouvent très naturel que j’ai une facilité à faire rire mes amis.

Mink’s  étant devenu star, qu’c’est ce qui a changé dans ta Vie ?

Tout, tu n’as plus de vie, tu ne peux pas aller dans la boutique acheter le pain comme tout le monde sans que les gens ne te calculent. Mais souvent, on a besoin de ça ( Rires ), genre tu marches, tu constates que personne n’a ton temps, tu te demandes si personne ne te connait ici, après tout le monde vient Mink’s selfie, c’est vrai que souvent ça dérange, mais tu n’as pas le choix, même s’il y’a trois mille personnes, je suis obligé de rester là, ce sont mes fans, je leur dois bien ça.

Que devient le licencié Mink’s en logistique et transport ?

Il chante nooo ( Rires ) c’est là, si j’entre dans une entreprise et on me demande ce qui a trait à la logistique et le  transport, tu verras que je suis calé. J’ai juste fait un choix, parceque j’avais dit à mes parents, que moi je voulais faire la musique dans ma vie. Au départ c’était compliqué, parceque pour eux les études avant tout, quand j’ai obtenu ma licence en logistique et transport, mes parents m’ont dit  que je suis déjà mature et que je sais les risques que j’en cours. Je leur ai dit oui, moi j’ai fréquenté, je ne suis pas comme les  anciens artistes de l’époque. Mes parents sont mes premiers fans.

Tes parents ne te diront plus, tu as fait quoi les gens ont vu ? Pour faire allusion à ce tube « ça va te tuer  » en feat avec DJ Kenny, d’où t’es venu l’inspiration de cette chanson ?

Je me suis inspiré de mon quotidien, de mon vécu, de ce qui se passe auprès de moi, donc « ça va te tuer « ,  c’est un message que j’ai envoyé à tous mes détracteurs, ceux-là qui ne font rien, toujours entrain de dénigrer les gens, vouloir à tout prix  nous  rabaisser, c’était en tout cas un coup de gueule à ces personnes-là .Et tout le monde se reconnait dans cette chanson parceque dans notre entourage , on a toujours ces personnes-là qui veulent nous déstabiliser , j’ai donc écrit ça pour tout le monde en tout cas.

La première fois  que vous avez pris l’avion, comment vous vous êtes senti, avez vous eu peur ?

Oui, j’ai eu peur, je me souviens de mon tout premier voyage, j’allais au Congo, tu sais avant de décoller, l’avion accélère sur le tarmac, je me suis dit éeeeh, ( rires ), les gens avec qui je voyageais se sont mis à se moquer de moi, et m’ont demandé si c’est la première fois que je prenais l’avion, je leur ai dit oui , bon après avec l’habitude, c’est devenu comme un jeu .

Vous avez déjà écumé plusieurs salles de spectacles et salles de concert à travers le monde , quel est le concert qui vous a le plus marqué ?

J’en ai tellement, mais le meilleur souvenir reste en Centrafrique. En 2017, mon concert en RCA m’a marqué, la chaleur du public, l’effervescence que mes fans centrafricains m’ont réservé le jour-là , je n’oublierai jamais. Quand tu sais, d’où tu viens, de ta petite chambre à Bonamoussadi, aujourd’hui tu es devant plusieurs personnes qui récitent toutes tes chansons, ce sont des choses qui n’arrivent pas assez souvent et qui marquent  à jamais.

Aujourd’hui vous avez rejoint Universal Music Africa , une major largement décriée sur la toile , qu’est ce que cette firme apporte de plus dans votre carrière ?

Universal Music Africa  c’est une major et une major ce n’est pas rien et chacun à son destin entre ses mains , dans la vie pour évoluer , il faut faire des sacrifices et faire des choix , moi j’ai fait un choix de m’allier à Universal , je leur remercie déjà de m’avoir fait signer. Maintenant , le contrat entre Universal Music Africa et moi est un contrat de licence et de distribution , au départ j’étais avec Ach 4 life , moi je chante  et le label s’occupait de positionner mes chansons dans les plateformes , à nous seuls , on s’est rendu compte qu’on ne pouvait pas si on voulait toucher un large public , de ce fait on s’est associé avec Empire aujourd’hui on a rejoint Universal , une major qui peut diffuser tes chansons dans les endroits où tu n’as jamais rêvé. Après, si ça ne se passe pas comme prévu , au moins on sortira avec des points positifs , car dans la vie , dans toute chose que tu feras , tu trouveras des choses négatives et positives , en tout cas moi je suis fier d’appartenir à Universal.

 

Laisser un commentaire

Ne manque plus aucun wé !

Laisse ton adresse e-mail pour recevoir les meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...